Loading....

Lettre ouverte collective à nos responsables politiques belges.
--
Collectieve open brief aan de politieke verantwoordelijken van ons land.



La gestion de la pandémie nécessite une confrontation large et multidisciplinaire des connaissances et des idées. Nous demandons la mise sur pied urgente de nouveaux groupes de travail qui puissent enfin proposer des mesures scientifiquement prouvées efficaces, proportionnées au regard des autres problèmes de société et de santé publique, sans effets collatéraux néfastes et dans le respect de l’état de droit, de la démocratie et des libertés individuelles. Lire plus ...


Een doeltreffend pandemiebeheer vereist een brede en multidisciplinaire combinatie van kennis en ideeën. Wij eisen het onmiddellijk oprichten van nieuwe werkgroepen die eindelijk maatregelen kunnen voorstellen waarvan wetenschappelijk aangetoond werd dat ze efficiënt zijn, in verhouding staan tot andere maatschappelijke problemen en de algemene volksgezondheid zonder nefaste ‘collateral damage’. Dit met respect voor de rechtsstaat, de democratie en de individuele vrijheden. Lees meer ...






De Nederlandse versie staat hieronder

La gestion de la pandémie nécessite une confrontation large et multidisciplinaire des connaissances et des idées.


La gestion actuelle de la crise sanitaire de la COVID-19 montre énormément de failles et trop d’inadéquation. Elle manque singulièrement de clarté et de transparence. Les questionnements qu’elle provoque restent désespérément sans réponse. Il faut dans les plus brefs délais mettre sur pied un ou plusieurs groupes de travail, indépendants du monde politique, constitués d’un large panel de personnes compétentes dans tous les secteurs impactés par cette crise (médical, santé publique, économie, secteurs sociaux, enseignement, justice, etc, …) et représentatif de l’ensemble des citoyens.

 

La légitimité des experts actuellement aux commandes doit être remise en question.


La crise est actuellement gérée par quelques experts dont les critères de sélection restent jusqu’ici inconnus et incompris. Leurs éventuels conflits d’intérêts ne sont pas déclarés. Trop de décisions ont été basées sur des données scientifiquement infondées et dont les conséquences directes et indirectes ont été sous-évaluées. Le processus d’auto-évaluation tel que prévu par le gouvernement sous forme de Commission Parlementaire ne permettra pas une vraie remise en question, pourtant indispensable. 

 

Les erreurs du passé ne peuvent plus être reproduites. 


Ces groupes de travail devront évaluer objectivement les bénéfices et les conséquences néfastes du système de confinement imposé par le gouvernement afin de les mettre en balance. 

L’efficacité des mesures prises pour limiter la propagation du virus doit être évaluée. Il semble bien que les pays n’ayant pas pris des mesures aussi restrictives que les nôtres n’aient pas été confrontés à une mortalité différente, bien au contraire. Les faits n’ont jamais corroboré aucune des estimations catastrophistes du nombre de décès de certains biostatisticiens et modélisateurs, comme ils n’ont pas pu confirmer les effets espérés du confinement. Confiner les personnes saines n’a aucun fondement scientifique, et confiner les personnes malades avec les personnes saines aura pu favoriser les contaminations entre personnes vivant sous le même toit.

Sur le plan médical, le confinement a entraîné une surmortalité dans les autres pathologies. Des données récentes estiment cette surmortalité à au moins 30% de la surmortalité globale (1), ce qui correspond précisément au nombre de patients « suspects de Covid-19 » et que le gouvernement belge, contrairement à ses voisins, a comptabilisé dans la mortalité liée au Covid-19 surestimant celle-ci de façon importante. D’autres chiffres corroborent ce phénomène puisque les hôpitaux belges ont observé une nette diminution du nombre de patients pris en charge pour infarctus du myocarde pendant la période du confinement, et en France pendant la même période une grosse augmentation du nombre d’arrêts cardiaques extrahospitaliers et un excès de mortalité liées à ceux-ci, qui n’est pas expliquée par l’existence du Covid-19 à lui seul (2, 3). La médecine préventive n’a pu être conduite correctement en particulier les diagnostics de cancer ont diminué de moitié (4) (moins 2500 diagnostics par mois en Belgique) avec une surmortalité attendue également (5,6).

Sur le plan de la santé publique, la Covid-19 doit être remise en perspective de l’ensemble des autres pathologies et les mesures prises ne peuvent plus être disproportionnées au regard d’autres fléaux au moins tout aussi mortels.

Sur le plan psychosocial, le confinement a généré de la violence conjugale et de la maltraitance infantile. Le taux de pauvreté explose et cette dernière est reconnue pour diminuer l’espérance de vie de plusieurs années (7). Le stress sous de nombreuses formes, généré par le confinement, aura sans aucun doute des effets néfastes sur la santé mentale (8).

Sur le plan économique, 50 milliards se sont évaporés. Jamais autant d’argent n’aura été investi pour « sauver » si peu de vies, même dans les estimations les plus folles du nombre de décès soi-disant évités (chiffre qui reste inconnu à ce jour). Tout cet argent ne pourra plus être investi dans des secteurs pourtant tout aussi indispensables comme la sécurité sociale, l’enseignement, la justice et les soins de santé eux-mêmes.

Sur le plan juridique, on constate que bon nombre de mesures, adoptées par l’exécutif, reposent sur des bases légales inadéquates et non valables. Celles-ci ne permettent pas de servir de fondement pour imposer, par exemple, le port obligatoire du masque, le traçage, la distanciation sociale ou interdire les rassemblements. Plus encore, le pouvoir exécutif est incompétent pour accompagner ces mesures des sanctions pénales prévues par la loi de 2007. Les mesures futures doivent être prises dans le respect de la Constitution Belge (9). On ne compte plus les régimes discriminatoires et les différences de traitement entre les différentes professions. Les règles changent sans cesse et ne sont même plus identifiables et ce au mépris de la sécurité juridique. La négligence des libertés fondamentales, de la démocratie et de l’état de droit est une porte ouverte à poursuivre ou réitérer cette négligence dans le futur pour d’autres prétextes bons ou mauvais. Nous devons sérieusement nous interroger sur le principe de pouvoir porter atteinte à ces valeurs fondamentales quelle que soit la situation. UNIA et l’INDH ont eux-mêmes appelé à la prudence dans le maniement des mesures attentatoires aux droits fondamentaux (10). La justice a été mise à l’arrêt avec des conséquences néfastes pour de nombreuses victimes. La justice et la police ont été détournées de leurs missions habituelles pour faire respecter les directives gouvernementales.

Sur le plan éthique, les principes de justice distributive, de non-malfaisance et d’autonomie qui sont les bases de l’éthique médicale ont été bafoués. L’exemple le plus illustratif est celui des personnes âgées vivant en résidence, qui ont été enfermées contre leur gré, privées de relations sociales et de soins médicaux, soi-disant pour leur bien… Ils représentent la majorité de ces morts « suspects Covid19» dont on peut raisonnablement penser qu’ils sont décédés d’autres choses que l’on a tout simplement pas prises en charge. Chaque personne à risque devrait être libre de se protéger comme bon lui semble. Les experts et le gouvernement semblent ignorer que beaucoup de nos ainés préféraient mourir heureux et entourés que de vivre confinés les derniers mois de leur vie. 

Tous ces éléments sont bien entendus interdépendants et ne peuvent être envisagés séparément.

 

La gestion future de la crise doit être scientifiquement fondée, rationnelle et proportionnée.


Le point actuellement le plus important à débattre est de définir précisément le but des mesures  antiCovid19. Initialement, il fallait éviter la saturation des hôpitaux en aplatissant la courbe, ce qui était compréhensible. Toutefois, aucune donnée objective sur le bénéfice du confinement de l’entièreté de la population n’a été fournie à ce jour. Ensuite, les mesures ont été prolongées et il semble maintenant qu’il faille à tout prix éviter de se faire infecter par un virus dont la dangerosité ne dépasse pas celle de la grippe saisonnière que nous vivons chaque année dans la « quasi » indifférence générale. Cela ne nous paraît plus raisonnable.

Le gouvernement a été jusqu’ici incapable d’organiser un dépistage massif, méthode pourtant reconnue efficace pour isoler les malades et limiter la propagation du virus (11). En lieu et place, les citoyens se voient à nouveau limités dans leurs libertés fondamentales. Ceci n’est plus acceptable.

 
D’autres points majeurs doivent également être débattus.

Le vaccin nous a été présenté d’emblée comme l’unique solution à la fin de cette épidémie, alors que son innocuité, son efficacité et la durée de son éventuelle protection dans le temps sont incertaines. D’autres solutions à moyen ou long terme doivent être envisagées, comme l’immunité collective. En dehors des espaces où la distanciation physique ne peut être respectée, le port du masque n’a strictement aucun intérêt. 

Les risques à long terme liés à l’excès d’hygiène doivent être pris en compte.

 
Il ne peut plus y avoir de victimes collatérales.

Les enfants doivent pouvoir reprendre l’école maternelle, primaire et secondaire dans des conditions normales, moyennant des mesures d’hygiène de base comme le lavage des mains. Des restrictions d’espace et de temps de détente, de jeux ou de relations sociales ne doivent plus exister. Les recommandations très récentes du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies confirment que la fermeture et la réouverture des écoles n’ont pas eu d’impact significatif sur la transmission du virus dans la communauté (12). Nous supportons entièrement l’avis de la Task Force pédiatrique exprimé dans sa carte blanche du 12/08/20 (13).

Les étudiants du supérieur doivent retrouver le chemin des auditoires et de la vie sociale en général. 

Les secteurs de la culture, de l’Horeca, de l’évènementiel doivent pouvoir reprendre leurs activités au plus vite.

 

Les citoyens ont droit à une information objective et honnête.


De façon urgente, les citoyens doivent avoir accès à des informations claires, objectives, professionnelles et indépendantes des médias mainstream  et de leur sensationnalisme. Le climat actuel de covidophobie est tout à fait injustifié et génère une anxiété néfaste pour une partie importante de la population.

 
En définitive, nous demandons la mise sur pied urgente de groupes de travail larges et multidisciplinaires qui puissent enfin proposer des mesures scientifiquement prouvées efficaces, proportionnées au regard des autres problèmes de société et de santé publique, sans effets collatéraux néfastes et dans le respect de l’état de droit, de la démocratie et des libertés individuelles.

"Je signe la lettre ouverte"
Cliquez ici


 

 






La version française se trouve ici au dessus

Een doeltreffend pandemiebeheer vereist een brede en multidisciplinaire combinatie van kennis en ideeën.


De huidige aanpak van de COVID-19 gezondheidscrisis vertoont enorme tekortkomingen en is ontoereikend. De huidige aanpak laat op het vlak van duidelijkheid en transparantie te wensen over en vragen blijven wanhopig onbeantwoord. We moeten zo snel mogelijk - onafhankelijk van de politieke wereld - één of meerdere werkgroepen oprichten, bestaande uit een groot expertenpanel uit alle sectoren die door deze crisis worden getroffen (medische sector, volksgezondheid, economie, sociale sector, onderwijs, justitie, enz.) en alle burgers vertegenwoordigen.

 

De legitimiteit van de huidige experten moet in vraag gesteld worden. 


De crisis wordt momenteel beheerd door een handvol deskundigen die op basis van onbekende en onduidelijke criteria aangesteld werden. De huidige experten hebben bovendien tot op heden eventuele belangenconflicten niet aangegeven. Te veel beslissingen die de afgelopen maanden werden genomen, hebben een ongefundeerde wetenschappelijke basis. Al te vaak werd de directe en indirecte impact van de maatregelen onderschat. Het proces van zelfevaluatie dat door de regering voorzien werd in de vorm van een Parlementaire Commissie laat niet toe dat de huidige aanpak kritisch in vraag gesteld wordt, hoewel dit onontbeerlijk is.

 

De fouten uit het verleden moeten in de komende weken en maanden vermeden worden.

De werkgroepen die door ons voorgesteld worden zouden op objectieve basis de voordelen en de nefaste gevolgen van een ‘lockdown’ die door de regering opgelegd wordt kunnen evalueren. 

De doeltreffendheid van de genomen maatregelen om de verdere verspreiding van het Coronavirus te beperken moet grondig geëvalueerd worden. Landen die niet de sterk beperkende maatregelen hebben genomen als het onze, tonen geen hoger sterftecijfers. Wel integendeel. De feiten hebben geen enkele van de rampzalige voorspellingen qua dodental van bepaalde biostatistici bevestigd. De verwachte effecten van de lockdown kon door hen niet bevestigd worden. Het opsluiten van gezonde mensen heeft geen wetenschappelijke basis. Erger nog, het opsluiten van zieke mensen samen met gezonde mensen kan de besmetting tussen mensen die onder hetzelfde dak wonen hebben bevorderd. 

Op medisch vlak heeft de lockdown onder meer geleid tot een oversterfte door andere pathologieën. Recente gegevens schatten deze oversterfte op minstens 30% van de totale oversterfte (1). Dit cijfer stemt exact overéén met het aantal patiënten dat "vermoedelijk aan Covid-19 is overleden". Deze sterfgevallen worden door de Belgische regering, in tegenstelling tot in de ons omringende landen, opgenomen bij de sterfgevallen die gerelateerd zijn aan Covid-19 wat leidt tot een aanzienlijke overschatting. Ook andere cijfers bevestigen dit fenomeen. In de Belgische ziekenhuizen werd tijdens de lockdown een daling vastgesteld van het aantal patiënten dat opgenomen werd met myocardinfarct (2). Terwijl in Frankrijk tijdens dezelfde periode een belangrijke verhoging werd genoteerd van het aantal hartstilstanden buiten de ziekenhuizen en daarmee gelinkte toename in overlijdens, die bijgevolg niet enkel kan verklaard worden door Covid-10 (3).  De preventieve aanpak  van verschillende pathologieën werd on hold geplaatst. Er was b.v. een halvering van het aantal kankerdiagnoses (4) (minder dan 2.500 diagnoses per maand in ons land) wat naar verwachting zal leiden tot een belangrijke oversterfte (5,6). 

Wat volksgezondheid betreft, moet Covid-19 moet in correct perspectief geplaatst worden ten opzichte van andere pathologieën. Daarbij is het belangrijk dat de genomen maatregelen niet langer onevenwichtig zijn en leiden tot een toename van andere ziektes die minstens even dodelijk zijn. 

Op psychosociaal vlak heeft de lockdown geleid tot een toename van het huiselijk geweld en kindermishandeling. Het armoedecijfer explodeert. Het is algemeen bekend dat armoede de levensverwachting met enkele jaren vermindert (7). De belangrijke stress die de lockdown met zich meebracht zal ongetwijfeld leiden tot nefaste gevolgen voor de mentale gezondheid van de Belgische bevolking (8).

Economisch gezien is er op dit ogenblik reeds 50 miljard verdampt. Nooit eerder werd er zoveel geld geïnvesteerd om zo’n beperkt aantal levens te "redden", zelfs rekening houdend met de wildste schattingen van het aantal doden dat zogezegd werd voorkomen (een cijfer dat tot op vandaag overigens onbekend is). Dit geld zal niet kunnen worden geïnvesteerd in vitale sectoren zoals de sociale zekerheid, het onderwijs, justitie en de gezondheidszorg zelf. 

Op juridisch vlak zien we dat veel van de maatregelen van de uitvoerende macht een onduidelijk rechtsgrond hebben. Er is geen basis voor het opleggen van bijvoorbeeld mondmaskerplicht, tracing, de 1,5 meter sociale afstand of het houden van bijeenkomsten. Bovendien is de uitvoerende macht onbevoegd om inbreuken tegen deze maatregelen te vervolgen met strafrechtelijke sancties die de wet van 2007 voorziet. Toekomstige maatregelen moeten zonder uitzondering de Belgische grondwet respecteren (9). Er zijn talloze discriminerende regimes en verschillen in behandeling tussen verschillende beroepen. De regels veranderen voortdurend en zijn niet overzichtelijk, wat leidt tot beperkte rechtszekerheid. De verwaarlozing van de fundamentele vrijheden, van de democratie en de rechtsstaat biedt een precedent om dit in de toekomst opnieuw na te steven op basis van al dan niet goede voorwendselen. We moeten met z’n allen ten gronde de vraag stellen of we kunnen toelaten dat deze fundamentele waarden kunnen worden ondermijnd in welke situatie dan ook. UNIA en het INDH hebben onlangs opgeroepen tot voorzichtigheid bij het opleggen van maatregelen die de fundamentele rechten in gevaar brengen (10). Onze justitie is tot stilstand gekomen met belangrijke gevolgen voor vele burgers. De rechterlijke macht en de politie werd van hun gebruikelijke taak ontheven om de richtlijnen van de overheid te handhaven.


Ethisch gezien zijn de fundamenten van de medische ethiek volledig geschonden. Het meest illustratieve voorbeeld is dat van de ouderen in de residentiële zorg, die tegen hun wil werden opgesloten, beroofd werden van enige sociale interactie en geen beroep konden doen op adequate medische zorg, zogenaamd voor hun eigen bestwil... Zij vertegenwoordigen de meerderheid van die "vermoedelijke covid" sterfgevallen waarvan redelijkerwijze kan worden aangenomen dat ze zijn gestorven door een andere oorzaak, die we niet hebben behandeld of geremedieerd. Iedere risicopersoon moet vrij zijn om zichzelf te beschermen zoals hij of zij dat wil.  De experten en de regering lijken te zijn voorbijgegaan aan de wens van veel ouderen om gelukkig en omringd door hun naasten te sterven, eerder dan de laatste maanden van hun leven in volledige afzondering te moeten doorbrengen.

Al deze elementen zijn uiteraard onderling afhankelijk en kunnen niet los van elkaar worden gezien. 

 

Het crisisbeheer moet in de toekomst wetenschappelijk verantwoord, rationeel en proportioneel zijn.


 Het belangrijkste discussiepunt moet erin bestaan om heel precies het doel van de Covid19-maatregelen te definiëren. Aanvankelijk was het begrijpelijkerwijs noodzakelijk om verzadiging van de ziekenhuizen en intensieve zorgafdelingen (ICU’) te voorkomen door de curve af te vlakken. Tot op heden zijn echter geen objectieve gegevens verstrekt over het voordeel van inperking van de gehele bevolking. 

Nadat de curve was afgevlakt werden de maatregelen verlengd. Nu lijkt het erop dat het noodzakelijk is om ten allen prijze te voorkomen dat iemand besmet raakt met een virus dat niet gevaarlijker is dan de jaarlijkse seizoensgriep waarmee we met z’n allen "quasi" onverschillig omgaan. De focus op Covid-19 lijkt ons niet langer redelijk.

De overheid is er tot nu toe niet in geslaagd om een massale screening te organiseren, een methode waarvan bekend is dat ze effectief is voor het isoleren van zieken en het beperken van de verspreiding van het virus (11). In plaats daarvan worden de burgers opnieuw beperkt in hun fundamentele vrijheden. Dit is niet langer aanvaardbaar.

 
Ook andere belangrijke punten moeten op tafel komen 

Het vaccin werd vanaf het begin aan de bevolking voorgesteld als de enige oplossing om de huidige epidemie een halt toe te roepen, terwijl de veiligheid, de doeltreffendheid en de duur van de bescherming op dit ogenblik onzeker zijn. Andere oplossingen voor de middellange tot lange termijn moeten worden overwogen, zoals het streven naar groepsimmuniteit. Buiten waar de fysieke afstand niet kan worden gerespecteerd, is het dragen van een masker van geen enkel belang.

Er moet rekening worden gehouden met de risico's op lange termijn die gepaard gaan met overmatige hygiëne. 

 
Er mogen geen slachtoffers meer vallen door de overdreven Corona-maatregelen

Kinderen moeten onder normale omstandigheden kunnen terugkeren naar de kleuterschool, de basisschool en de middelbare school, met respect voor de elementaire hygiënemaatregelen zoals het wassen van de handen. Beperkingen van ruimte en tijd voor ontspanning, spel of sociale relaties mogen niet langer opgelegd worden. De recente aanbevelingen van het Europees Centrum voor ziektepreventie en -bestrijding bevestigen dat de sluiting en heropening van scholen geen significante gevolgen heeft gehad voor de overdracht van het virus in de gemeenschap (12). Wij staan volledig achter het advies van de Pediatrische Taakgroep zoals dat in zijn « carte blanche » van 12/08/20 (13) is verwoord. 

Studenten in het hoger onderwijs moeten hun weg terug vinden naar de auditoria en moeten hun sociale leven terug kunnen opnemen.

De culturele sector, de horeca en de evenementensector moeten hun activiteiten zo snel mogelijk kunnen hervatten. 

 

Burgers hebben recht op objectieve en eerlijke informatie. 


De burgers moeten dringend toegang krijgen tot duidelijke, objectieve en professionele informatie die onafhankelijk is van de media en hun sensatiezucht. Het huidige klimaat van « covidofobie » is volledig ongerechtvaardigd en veroorzaakt een panische angst bij een aanzienlijk deel van de bevolking.

 
Wij vragen samenvattend om de dringende oprichting van nieuwe, multidisciplinaire werkgroepen die eindelijk wetenschappelijk bewezen, doeltreffende maatregelen kunnen voorstellen, die in verhouding staan tot andere maatschappelijke en volksgezondheidsproblemen en zonder negatieve neveneffecten. Dit alles met respect voor de rechtsstaat, de democratie en de individuele vrijheden.

"Ik teken de open brief"
Klik hier



 




Références - Referenties



  1. S H Woolf, D A Chapman, R T Sabo, et al. Excess Deaths From COVID-19 and Other Causes. JAMA Network open. 01.07.2020.

  2. M Claes, JF Argacha, P Collart et al. Impact of Covid-19 related public containment measures on the ST elevation myocardial infarction epidemic in Belgium: a nationwide, serial, cross-sectional study. Acta Cardiologica 2020.

  3. E Marijon, N Karam, D Jost et al. Out-of-hospital cardiac arrest during the Covid-19 pandemic in Paris, France: a population-based, observational study. The Lancet public health 2020; 5: 437-443.

  4. Belgian Cancer Registry. 07.2020.

  5. C Maringe, J Spicer, M Morris, et al. The impact of the COVID-19 pandemic on cancer deaths due to delays in diagnosis in England, UK: a national, population-based, modelling study. Lancet Oncol 2020; 21: 1023–34.

  6. A Sud, B Torr, M E Jones, et al. Effect of delays in the 2-week-wait cancer referral pathway during the COVID-19 pandemic on cancer survival in the UK: a modelling study. Lancet Oncol 2020; 21: 1035–44.

  7. Sciensano. Socio-economic inequalities in life expectancy and health expectancies and selfperceived, Belgium, 2011 or 2013.

  8. S K Brooks, R K Webster, L E Smith et al. The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence. The Lancet 2020; 395: 912-920.

  9. « Art. 10. Il n'y a dans l'État aucune distinction d'ordres.Les Belges sont égaux devant la loi; seuls ils sont admissibles aux emplois civils et militaires, sauf les exceptions qui peuvent être établies par une loi pour des cas particuliers.L'égalité des femmes et des hommes est garantie. » « Art. 11. La jouissance des droits et libertés reconnus aux Belges doit être assurée sans discrimination. A cette fin, la loi et le décret garantissent notamment les droits et libertés des minorités idéologiques et philosophiques. »

  10. P Charlier (Directeur du centre interfédéral pour l’égalité des chances UNIA) et M Fella (responsable de l’institution nationale des droits de l’Homme INDH). Cherche : équilibre belge entre droits Fondamentaux et intérêt général. La libre Belgique. 12.08.2020.

  11. R Steinbrook. Contact Tracing, Testing, and Control of COVID-19-Learning From Taiwan. JAMA Intern Med. 01.05.2020.

  12. Covid-19 in children and the role of school setteing in covid 19 transmission. European center for disease Prevention and control. 06.08.2020.

  13. La Belgian Pediatric Covid-19 Task Force. Tous les enfants doivent retourner à l’école à temps plein le 1er septembre. LaLigue.be. 12.08.2020.

12785 SIGNATURES

AND COUNTING +++
  • Peter
    Austria

    Signed

  • Houben Titane
    France

    Signed

  • Claire Rensonnet
    Belgium

    Signed

  • Gabriels Caroline
    Belgium

    Signed

  • DINA
    Belgium

    Signed

Rejoignez-nous - Sluit U aan bij onze beweging

Your valuable sign will help the decision makers to make wise decision on this topics.

Share it

We will appreciate your support.

154 thoughts on “Il est nécessaire et urgent de revoir totalement la gestion de la crise Covid-19 | Er is dringend behoefte aan een volledige herziening van het crisismanagement van Covid-19

  1. Vincent Corbisier de Méaultsart

    Bonjour,

    Je veux bien signer votre lettre mais vous demandez un login… Comment puis-je en obtenir un si il n’y a pas de champ prévu à l’enregistrement?

    Meilleurs sentiments,

    1. admin6401

      Bonjour et merci pour votre prompte participation! Vous nous avez un peu prise de court et tout n’était pas parfait. C’est le cas maintenant. Plus besoin de login et le module est fonctionnel. Le collectif BBCovid

    1. admin6401

      Bonjour et merci pour votre prompte participation! Vous nous avez un peu prise de court et tout n’était pas parfait. C’est le cas maintenant. Plus besoin de login et le module est fonctionnel. Le collectif BBCovid

      1. Marchal

        Il est grand temps que la lumière soit faite sur cette mascarade quand aux décisions prises contre l’intérêt de la population . Pourrions nous espérer que nos responsables politiques soient un exemple de courage et d’ éthique pour les gouvernements du monde entier.

  2. Camilla

    J’aimerais savoir ce qui vous permet d’affirmer que “Sur le plan économique, 50 milliards se sont évaporés.”
    Je vois une erreur sur l’Horeca, qui fonctionne apparemment très bien malgré les restrictions, il suffit de voir les terrasses en ville.
    Je déplore que vous ne pointiez pas le rôle de l’alcool dans vos constats, il serait bon d’en interroger le rôle sur les contaminations de groupes.
    Je regrette que vous passiez quasiment sous silence le secteur de la culture, et l’interdiction qui est faite aux intervenants extérieurs de faire leur travail d’animation dans les écoles.
    Enfin, ne pensez-vous pas que la rentrée risque de relancer la propagation du virus par les rassemblements de groupes qu’elle va générer dans les écoles combinés aux retours de vacances?
    Merci de vos précisions.

    1. admin6401

      Bonjour,
      Le chiffre de 50 milliards et l’estimation officielle de l’état belge (qui nous a été rapportée pas Etienne de Calatay). 10% du PIB soit 50 milliards.
      Peut-être avez vous un ressenti que l’HOReCa fonctionne mais dans les faits, un bar sur trois a fermé définitivement ses portes durant le confinement, et les hotels bruxellois ne dépassent pas les 20% de taux d’occupation (sujet RTBF 26/08). Les problèmes potentiels de contamination ne sont pas la conséquence de l’alcool (même si l’on en déplore les effets néfastes sur la santé) mais le comportement des personnes alcoolisées. Par ailleurs, nous pouvons sans crainte relativiser ce danger. Que des personnes jeunes se contaminent entre elles, ne représentent aucun danger tant qu’elles n’embrassent pas les personnes à risque, et qu’elles se lavent les mains.
      Pour le secteur culturel, je vous rejoins. Nous avons eu un retour un peu tardif du secteur et nous le déplorons. (Je bosse dans l’audiovisuel) Ceci dit, rien n’est perdu. Le combat continue.
      Max pour le Collectif BBCovid

      1. Denis Clochereux

        A titre d’information le covid peut aussi présenter un risque pour des jeunes même si c’est moins probable mais le nier totalement comme vous le faite n’est pas respectueux pour les jeunes qui ont été touché par la maladie.

        1. admin6401

          Merci Monsieur Clochereux. Nous ne voulons évidement manquer de respect à personne et nous déplorons chaque décès. Néanmoins, le fait est qu’aucun jeune n’est décédé du coronavirus en Belgique sans avoir de prédisposition. Enfin, presque. Les deux seuls enfants morts du COVID en Belgique sans prédisposition on été tués par leur mère qui n’a pas supporté la perte de sont emploi et le confinement. Ces vies là comptent aussi, et nous voulons leur donner la parole.

    2. Chantal

      Bonjour Camilla

      Il est évident que le confinement qui a obligé les indépendants et petites et moyennes entreprises à arrêter leurs activités ont entrainé des faillites ou grosses difficultés . Seuls s’en sont sortis ceux qui avaient de l épargne. Je ne suis pas certaine que la saison d’été permettra de rattraper les mois d’inactivité. L’alcool,la malbouffe surtout,la sédentarité les traitements médicamenteux souvent inutiles jouent un rôle dans l’immunité. La peur également. Mais les médias jouent à nous faire peur alors que chaque jour des milliers de personnes meurent de cancer,de maladies cardiaques,tuberculose et surtout de faim. Mais il n’y en a plus que pour le covid…! A croire que la plupart des humains ont perdu tout sens critique et tout discernement. Et si nous nous faisions manipulés depuis le départ? Posez vous la question:” A qui profite le crime?” les GAFAM ont fait fortune pendant cette crise grâce à nous les pigeons accros à facebook, aux smartphones etc
      Ecoutez le professeur Christian Péronne plutôt que les fake news des média mainstream
      Il est temps de se réveiller si on veut éviter la dictature et l’obligation vaccinale
      Pensez vous qu’il soit raisonnable de trouver normal de porter un masque et de fermer les écoles alors qu’il n’y a quasi plus de décès? Ce qui se passe c’est que la population s’immunise ce qui est une bonne chose.. Stop au lavage de cerveau….

  3. Xavier Marie

    Merci pour avoir lancé ce débat bien nécessaire.
    Une question toutefois: vous écrivez ” un virus dont la dangerosité ne dépasse pas celle de la grippe saisonnière que nous vivons chaque année”. Je ne viens pas du milieu médical, mais à lire les informations circulant, et en entendant certains témoignages, cette affirmation m’étonne. Comment définissez vous “dangerosité”?
    Si c’est le possible effet sur l’organisme, le Covid semble pouvoir infliger, sur un organisme initialement sain, bien plus de dégâts que ne le fait la simple grippe.

    1. Denis Clochereux

      La comparaison avec la grippe est totalement fausse. Le taux de mortalité et de complications par rapport au nombre de personnes infectées est bien plus élevée avec le covid 19

      1. Van Cauter Vincent

        Justement non, d’après l’OMS le taux de letalité du covis est de 0.6%, ce qui est même légèrement inférieur à la grippe qui d’après moi tourne autours de 1 ou1.5% dépendant des souches

      2. Michaela Stadler

        Non ce n’est pas vraie
        Selon les dernières études il semble que le taux de mortalité est environ 0.1
        Les infections inconnues sont plus élevés qu’on a pensé, donc forcément la mortalité devient plus base

  4. KASSIMATI Théodora

    J espère qu on va respecter nos droits et notre liberté si la Belgique est vraiment une démocratie .
    J espère vraiment qu Ilse vont prendre en compte cette pétition , pcq honnêtement pour le moment ils font ce qu ils veulent et ne tiennent jamais compte de nos revendications On nous fait croire en notre liberté en autorisant manifestations , pétitions ….. mais pour finir ils font ce qu ils veulent . Ils sont très intelligent …il est vraiment temps de changer les choses …😉

    1. XavieR ReivaX

      “La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude …”
      -Aldous Huxley-

    1. Murielle

      Je me demande bien pour qui je vais voter aux prochaines élections ! Je ne vois pas de femmes ou hommes politiques qui méritent mon vote. Je sais que je ne voterai jamais extrême droite mais d’autres auront cette tentation !

  5. Nina Wauters

    Bonjour, Peut-être pourriez-vous rajouter un cadre avec le domaine d’expertise (à remplir si pertinent) plutôt qu’en commentaire. Votre lettre aura plus de poids si l’on voit clairement le domaine des gens avec leur nom 🙂

    1. De Hertogh JP

      Bravo ! Il faut la transparence totale (contextualiser les chiffres). Il est grand temps d´arrêter de vouloir cloîtrer la population : l´objectif, ćest vivre ensemble en construisant son système immunitaire, qui lui nous protégera ! PAS de rester dans des bulles aseptisées.

    1. Culot Muriel

      J’ignore si la constitution de nouveaux “groupes de travail”est la solution mais j’adhère à l’idée d’inciter le citoyen à se réapproprier son pouvoir. A mes yeux, il y a au moins un bénéfice secondaire à cette crise : celui de révéler la perte de confiance TOTALE en notre système politique.

  6. Jorge Palma

    Excellent texte ! Merci. Cela faisait défaut de manière criante.
    Or, il aurait plus de force, je pense, si la liste des “premiers signataires” à l’initiative du texte figurât en bas de page.
    Bien à vous.

      1. Jorge Palma

        Merci pour votre réponse. D’habitude, la liste des signataires se trouvant à la base de l’initiative vient tout de suite après le texte de la pétition, comme l’a fait la presse. D’après moi, connaître les premières signataires motive les lecteurs à y adhérer. Et il vaut mieux que ceux-ci puissent la connaître directement sans devoir passet par la presse.
        Suggestion subsidiaire : le titre publié par les journaux est très percutant. Ne le retiendriez-vous pas à votre tour ?
        Je vous réitère mes remerciements.
        Bien à vous

  7. Buddy Spike

    Pour éviter de se prendre un râteau au cas où les choses tourneraient mal, nos politiques, lâches comme ils le sont (voir l’affaire Chovanec…), ont choisi de se réfugier derrière une bande de blaireaux subventionnés, soi-disant experts…
    Dommage pour eux qu’ils aient oublié cette phrase de Winston Churchill “Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre.”, car lorsque les gens se réveilleront et que la vérité éclatera (merci Didier Raoult), ils vont déguster…

    1. XavieR ReivaX

      Tout à fait…
      «Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs». -Constitution du 24 juin 1793, article 35- (France)

    1. Olivier

      Je crois qu’ils sont pris à leur propre jeu: ils ont créé un monstre (il fallait avoir peur pour respecter les mesures !) maintenant, s’ils ne font pas tout pour combattre le monstre ils seront critiqués directement pour les morts qui s’en suivront. Le problème est aussi que la frontière est floue entre “une maladie qui tue” et “un gouvernement qui a laissé la maladie tuer”. Comme la lettre le dit très bien, la grippe saisonnière se passe dans l’indifférence la plus totale : la psychose n’a jamais été créée, le gouvernement n’a jamais été chargé de nous en protéger.

    2. Jorge Palma

      Ils suivent grosso modo la ligne émanant de l’OMS. Ce n’est pas oar hasard que le même type d’objections contenues dans cette carteJorge blanche surgissent un peu partout au monde. Très fortes au Canada, Allemagne, Espagne, France…

  8. Fabienne

    Après nous avoir confinés pendant des mois et après avoir cherché les meilleurs complements alimentaires pour garder au top notre systeme immunitaire. vous voulez mettre à zero nos efforts. Nous retirer nos droits fondamentaux. nos libertes de nous soigner à totre preventif nous-mêmes. Et nous retirer nos libertes progressivement. Je dis non. Car je veux continuer de vivre en democratie. Et decider de ma sante

      1. JP Camerman

        Citation de triste mémoire !
        Nous ne voulons pas convaincre les gens de nos idées.
        Nous voulons réduire le vocabulaire de telle façon à ce qu’ils ne puissent plus exprimer que NOS idées ! – Joseph Goebbels

    1. Buddy Spike

      “Pour garder au top notre système immunitaire”
      Pour le garder au top, comme vous dites, Chère Fabienne, si l’on était pas sujet à risque (ou au contact direct de personnes à risque), il aurait surtout fallu ne pas mettre de masque, parce qu’à force de se prémunir des petites bébêtes, on a juste réussi à l’affaiblir au risque de se chopper ensuite tout un tas d’autres saletés peut-être bien plus dangereuses.

      1. XavieR ReivaX

        Tout à fait…
        Le port du masque est inutile et dangereux, comme le précise Denis Rancourt, professeur de physique à l’Université d’Ottawa…
        Tout cette masquarade nous suggère d’oublier que le corps humain possède un système immunitaire… Et il en va de notre propre responsabilité de le renforcer à l’aide de tout ce que Mère Nature met à notre disposition… Et ici, je ne parle, bien entendu, pas de ce que l’homme intéressé et mal intentionné
        peut produire de plus abject en la matière…

  9. Olivier

    “De façon urgente, les citoyens doivent avoir accès à des informations claires, objectives, professionnelles et indépendantes des médias mainstream et de leur sensationnalisme. ” Je repense notamment à cette fameuse deuxième vague basée sur des chiffres qui ne prenaient pas en compte l’augmentation du nombre de dépistages… Quelle déception de constater qu’aucun journaliste n’a eu le minimum d’esprit critique envers ces chiffres !!

  10. CECILE KLEFSTAD

    Merci pour ces mots et la vidéo . Les faits sont posés sans drame supplementaire et avec clarté. Je fais le voeux d’une Belgique qui donnerait l’exemple pour sortir de la situation en prenant en compte tous les éléments et de façon pluridisciplinaire comme vous le proposez. Pour le moment il semble que les états et ‘conseils de guerre sanitaires’ soient dans la surenchère les uns par rapport aux autres…. en dehors de la Suede qui fait preuve de leadership autre….
    Aussi une maxi campagne d’éducation sur comment booster le système immunitaire serait d’actualité 🙂

  11. Omar A.

    Imposer le port du masque à Bruxelles partout à l’extérieur, alors que plusieurs spécialistes du monde médical expliquent que c’est une mesure disproportionnée et contre-productive. La région bruxelloise fait du zèle pour se protéger politiquement. Quand le politique intervient sur mon intégrité physique et ma capacité à prendre des décisions, j’en conclue que ce type de décision n’a rien de sanitaire, il vise simplement à imposer une décision illégitime et inefficace en l’accompagnant d’une amende salée pour réduire toute velléité de contestation… Bref, la dictature de la peur n’est pas loin…

    Messieurs (et Mesdames) les politiques, nous ne sommes plus dans les années 1970, 80 ou 90… nous sommes des citoyens éveillés capables de prendre des décisions individuelles pour le bien du collectif. Mais avant toute chose, nous tenons à garder notre liberté et notre libre arbitre. Nous ne sommes plus des enfants, nous sommes parfaitement capables de gérer la situation sans vos décisions restrictives et sans nuances… Vous ne manquez pas d’air en nous interdisant de respirer librement à l’extérieur et dans les lieux ouverts, vous nous faites croire qu’il y aurait là un nuage de covid immobile prêt à s’infiltrer en nous, alors que TOUS les clusters identifiés sont liés à des lieux clos… Vraiment, vous ne manquez pas d’air…

  12. Dominique

    “La population a besoin d’être rassurée” disait JC Gala hier matin à la RTBF
    “On confond pandémie avec menace mortelle” dit le Dr Rodenstein dans une opinion publiée dans le journal du médecin qui ajourte : ” […] On entretient un climat d’anxiété, de peur[…] ”
    alors que Henri Hanrys dans le même journal souligne “Le Gouvernement a créé la panique pour couvrir sa responsabilité” et continue ” Cela étant, les premiers concernés, les patients, n’ont pas bougé non plus. Tétanisés par la peur du coronavirus, ils ont au contraire boudé d’initiative les cabinets et les hôpitaux justifiant l’orientation officielle tout en grognant contre son incohérence et les contradictions accumulées. Ils en ont oublié les autres maladies que la propagande du gouvernement leur a fait prendre pour moins graves et facilement maîtrisées. Une patiente venue consulter un pneumologue apprenant qu’elle n’avait pas le Covid-19 mais qu’elle avait un cancer a sauté de joie.”
    Revenons à la raison et reformons ce “vivre-ensemble” déjà si maltraité.

  13. LECLERCQ DANIEL

    Merci de donner une légitimité aux citoyens qui s’insurgent contre l’absurdité et l’incohérence de certaines mesures anti Covid prises à la volée en dépit du plus élémentaire bon sens.

    1. Marchal

      Il est temps que la lumière soit faite et que cesse cette mascarade pour que chaque citoyen puisse enfin retrouver une liberté d’expression, de circuler…
      Pourrions-nous espérer que nos politiques aient le courage et l’éthique nécessaire pour prendre les décisions adéquates pour la population et ainsi être un exemples pour les gouvernements du monde entier !

  14. Christine Kotarakos

    Excellente initiative qui me soulage quelque peu du désagréable sentiment d’être restée coincée en dépit de ma volonté quelque part à une époque pré-scientifique.

  15. werion jean marie

    Il n’y a même pas à faire une commission ou un atelier. Simple : STOP à toutes mesures débiles ! Tout est revenu à la normale et pas pire qu’une autre maladie. Vivons !!! Respirons, stop à la peur et aux contraintes.

  16. Pierre de Menten

    J’approuve dans les grandes lignes cette lettre ouverte. Je me permets cependant de remettre ici mon opinion publiée dans La Libre Belgique du 3 aout dernier.
    “En cette période, je ressens profondément le besoin de dire – de rappeler ? – que la Vie ne nous appartient pas, que nous en sommes seulement des porteurs temporaires, des transmetteurs. Plus nous nous y accrochons, moins nous y participons… Comme êtres vivants, notre mission est de transmettre la Vie, pas de la garder. Nous avons “reçu la Vie” pour un moment, variable pour chacun. Une fois qu’on en est porteur, l’important, c’est de transmettre, donc à un moment, d’accepter de lâcher – de “mourir” – et non de nous soucier de la tenir la plus longue possible. La Vie est “surprise”, imprévisibilité. Vouloir l’encadrer, la canaliser, vouloir la diriger, la conduire, n’est-ce pas la tuer ? Notre société est obsédée par la protection, la prolongation des vies individuelles de nos proches. Cette démarche est déjà contraire au principe de la Vie, mais elle se fait aussi au détriment des autres porteurs de Vie. La Vie, nous la partageons avec tous les autres transmetteurs, avec nos frères moins proches, bien sûr, mais aussi avec les animaux, les plantes et sans doute au-delà. Quand nous nous barricadons, pour défendre nos vies individuelles, ne réduisons-nous pas immanquablement les vies autour de nous, ne portons-nous pas atteinte à La Vie ? Bien sûr, dans les mécanismes de la Vie, se trouve la lutte contre les autres porteurs. Les êtres vivants se nourrissent les uns des autres. Ou, n’est-ce pas mieux d’écrire, les uns les autres ? Mais les humains se sont dotés d’outils si puissants qu’ils bouleversent tous les équilibres du monde vivant. Ils soumettent tout leur environnement à de nouvelles démarches en rupture profonde avec la Vie. Qu’est-ce que j’entends par là ? On parle de nous confiner, de nous mettre en boîtes de conserve, enfermés, protégés, stérilisés. Il n’y a plus de Vie dans une boîte de conserve, il n’y a plus que son support. On range les boîtes de conserve au fond des placards et… on les oublie. Et quelle date de péremption allons-nous mettre ?
    Pierre de Menten, transmetteur de vie”

  17. Julien Compère

    Il y a surtout le problème du vaccin. Lisez ceci et suivez ensuite le lien pour comprendre.
    La preuve scientifique qu’un vaccin ne servira à rien pour le faire disparaître. Les biologistes essaient de nous faire comprendre depuis des semaines qu’il s’agit d’une réplication ARN comme les différentes grippes, et non ADN comme d’autres maladies où une ou deux injections suffisent pour la vie. https://m.lavenir.net/cnt/dmf20200824_01501438/un-cas-de-reinfection-par-le-covid-19-egalement-detecte-en-belgique?utm_medium=socialallfb&utm_source=facebook&fbclid=IwAR3xK3x-dupWDdCvtpHuQtvPdTtaZt3GNj2CZfk7bKU8lLaUE8DUCmlQd08#Echobox=1598294494

  18. Braibant

    Il n’y a jamais eu de risque de pandémie. Ce fâcheux épisode du COVID n’est pas plus dangereux ou létal que la grippe saisonnière pour 99% de la population. Le 1% aura été affaibli par toutes les mesures irresponsables prises par le gouvernement qui auront conduit les moins forts à la mort par une baisse accrue de leur système immunitaire, le stress et très probablement l’incapacité de se faire diagnostiquer autre et soigner autre que ce COVID. Pour ma part, tout ce cirque depuis le mois de mars aura causé la mort de milliers de personnes. Certaines prématurément par la confinement.
    Ce n’est pas le COVID qui les a tué mais bien Mme Wilmes et tout le gouvernement belge qui continuent à semer la peur par des décisions meurtrières physiquement, psychologiquement. Cette crise aura été le théâtre de diminution de nos libertés en tout genre et d’une attaque continue à l’économie du pays qui auront besoin de quelques années pour s’en remettre pour ceux et celles qui auront la chance de ne pas faire faillite ou ceux et celle qui auront survécus.

  19. Raphael Raxhon

    Uns wird die Freiheit genommen.
    Wir sind erwachsen Menschen und könne selber Entscheidungen treffen für uns und unsere Kinder .
    Das schlimmste ist das der Stadt uns droht .

  20. Murielle sack

    Enfin, les spécialistes expriment leur regard critique sur la situation complètement burlesque mis dramatique que l’on vit depuis plusieurs mois. Pourquoi avoir attendu si longtemps? Mais merci quand même d’avoir rédigé cette note synthétique!

  21. Florence Deruydts

    Je suis scandalisée par la gestion de cette “crise sanitaire”. Malgré tous les torts que cela aura causés, j’espère que le monde de demain en sera profondément changé, mais dans le bon sens du terme. J’espère que le peuple s’unira de plus belle. J’espère qu’une nouvelle société et un nouveau gouverne-ment nettoyé verra le jour, en évitant autant que possible la corruption, la manipulation, les conflits d’intérêts, les mensonges etc. Je rêve peut-être? Si c’est un mal pour un bien, on aura gagné cette guerre. Sinon, allez droit en enfer. Mais j’ai bon espoir! C’est allé trop loin!

  22. Hans Koch

    Volledig akkoord.
    Bijkomend, de criteria voor bepalen kleurcodes van regios in FR zijn andere dan aan het begin. In FR werd dit gisteren in het nieuws van LCI gemeld. Het wijzigen van belangrijke criteria die de bewegingsvrijheid bepalen moet ook onderzocht worden – behoort tot transparantie en betrouwbaarheid.
    Succes!

  23. Christian

    A force de prendre des décisions suicidaires, les politiques sont en train de creuser leur propre tombe… De plus en plus de citoyens partout dans le monde comprennent que la politique n’est plus au service du citoyen (elle ne l’a d’ailleurs peut-être jamais été…), au mieux au service de l’Ego de certaines personnalités politiques, au pire, au service de lobbys qui ne se cachent même plus… Pas besoin de théories conspirationnistes, tout est visible aujourd’hui!

    Et en même temps, bien sûr, il faut nuancer, car il y aura toujours des êtres de bonnes volontés qui feront avancer les choses, la clé c’est la “persévérance”.
    Dans tout ce fatras de décisions injustifiées, il y a heureusement des êtres de bon sens qui alertent et dénoncent avec rigueur les dérives de ces systèmes de gouvernance pyramidale.

    On veut convaincre la population qu’elle est malade et fragile, mais en réalité c’est le système économique qui l’est, et il résiste au point de nier sa propre agonie… Observer les événements actuels et vous comprendrez que vous vivez dans un film, avec un scénario déjà écris auquel on souhaite que vous adhériez, vous avez le droit de dire que ce scénario est nul et abrutissant, vous méritez mieux!
    Un jour viendra où les responsables de cette “mascarade” devront rendre des comptes. Cette justice sera, par contre, plus juste, ferme et sans excès, tout l’inverse de ce qui est en place aujourd’hui. Gardez toujours à l’esprit que vous disposez de votre libre arbitre, de votre objection de conscience…
    Merci pour cette initiative citoyenne qui prouve que beaucoup comprenne que leur liberté vaut la peine d’être défendue.

  24. Aminata Sambe

    Je vous dis BRAVO. Il est grand temps d’agir. Merci beaucoup à tous les signataires de la lettre. J’espère que la pétition remportera le succès qu’elle mérite et qu’enfin nous reviendrons à la raison.

  25. Ureel

    Avant de signer, je souhaiterais savoir quels sont les avis et les arguments des gérontologues, infectiologues, virologues, épidémiologistes internationalement reconnus qui signent cette lettre pour accord ,
    Ne doit-on pas souligner le courage des spécialistes qui ont pris des mesures dans l’urgence sans connaître tous les aspects de ce nouveau virus avec le poids des politiques souvent divergentes des 3 régions, qui veulent se disculper, une pléthore de ministres de la santé imprévoyants, sous estimant les besoins médicaux depuis toujours, régionalisant la prévention, les maisons de repos et de soins dans un petit pays où il n’est plus question que de rentabiliser les soins et les hôpitaux Pour la gloriole on construit des nouveaux bâtiments plutôt que de soutenir le personnel et les besoins en nouveaux médicaments et appareils, on limite l’accès à l’IRM…
    (Rappelons le gaspillage: ex Construction Nouvel Hôpital P Brien revendu à moins du 1/4 de prix de sa construction, idem Etterbeek sq J Joly rasé après rénovation
    On impose abusivement l’informatisation pour tout contrôler en oubliant le contact humain et en écartant ainsi des médecins plus intéressé par le teint de leur patient que par l’écran de leur ordinateur

  26. Danielle

    Avant de signer, je souhaiterais savoir quels sont les avis et les arguments des gérontologues, infectiologues, virologues, épidémiologistes internationalement reconnus qui signent cette lettre pour accord ,
    Ne doit-on pas souligner le courage des spécialistes qui ont pris des mesures dans l’urgence sans connaître tous les aspects de ce nouveau virus avec le poids des politiques souvent divergentes des 3 régions, qui veulent se disculper, une pléthore de ministres de la santé imprévoyants, sous estimant les besoins médicaux depuis toujours, régionalisant la prévention, les maisons de repos et de soins dans un petit pays où il n’est plus question que de rentabiliser les soins et les hôpitaux Pour la gloriole on construit des nouveaux bâtiments plutôt que de soutenir le personnel et les besoins en nouveaux médicaments et appareils, on limite l’accès à l’IRM…
    (Rappelons le gaspillage: ex Construction Nouvel Hôpital P Brien revendu à moins du 1/4 de prix de sa construction, idem Etterbeek sq J Joly rasé après rénovation
    On impose abusivement l’informatisation pour tout contrôler en oubliant le contact humain et en écartant ainsi des médecins plus intéressé par le teint de leur patient que par l’écran de leur ordinateur

  27. Martin

    Chaque citoyen ou il est doit suivre sa conscience pour aller vers le bien et non le mal
    Aux médias mainstream : à quand votre indépendance avec la magouille , merci à la Libre qui a accepté régulièrement des avis dissidents par rapport aux medias moutons de masses
    Tous les médecins doivent faire attention à leurs liens avec les compagnies pharmaceutiques, l’argent en a corrompu plus d’un, rappelez vous votree serment d’hippocrate : ce n’est pas d’abord la science qui doit vous guider mais votre conscience, la science ne se base que sur des hypothèses quand elle est au service de la vérité mais quand elle est soidoyée par l’argent comme le Lancet avec l’histoire de la chrloroquine, il faut prendre ses distances
    LEs policiers et l’armée doivent faire attention aux ordres qu’ils reçoivent et ne pas les appliquer contre leur conscience, voir les interventions policières en France pour le masque qui sont totalement disproportionnées, que voit on arriver?
    LEs avocats doivent défendre la liberté et la constitution même si leur poste est en danger
    les directeurs d’école doivent respecter le droit des parents à avoir le dernier mot sur la possibilité de depister leur enfant, de le vacciner ou de le mettre en centre de quarantaine comme en £Allemagne : nous ne voulons jamais être séparés de nos enfants comme l’OMS l’a dit au début de ce qu’ils ont faussement appelé une pandémie. Car eux aussi sont soudoyés par L’argent de Bill Gates
    LEs pharmaciens doivent dire la vérité et contribuer à apaiser les peurs
    Nous voulons que la phytothérapie soit prise en compte comme boostant l’immunité ou guérissant , il y en a des preuves partout dans le monde ( Madagascar avec l’artemisia, Burundi avec un eveque naturopathe qui soigne tous ses patients , etc. Encore une fois contre les intérêts financiers des compagnies pharmaceutiques
    LEs élus , ministres et autres décideurs doivent se defaire d’experts soudoyés par ceux qui veulent vendre leurs vaccins , élus peutêtre soudoyés eux mêmes depuis des décennies pour aller dans le sens des mondialistes , défaites vous de tout lien avec l’argent pour ne vouloir que le bien de la population

    je fais gaffe à une phrase de cette pétition que je n’aime pas du tout ” quand on confine les malades avec les biens portants on les mets en danger” , je dis que jamais il ne faudra imaginer séparer des familles , des enfants ou des gens âgés pour soi disant leur bien, laisser mourir seuls à l’hopital des personnes qui ont droit comme tout le monde à ne pas mourir seuls.

    Dites vous chaque fois ” aimerais je que l’on me traite ainsi?” Si c’est non, ne le faites pas aux autres.

    En d’autres termes, nous ne voulons pas être gouvernés par l’argent ou la science , mais par la conscience des personnes de bonne volonté.

  28. Emmanuelle

    L’antichrist s’en vient, “il imposera la marque de la bête, sans laquelle nul ne peut ni acheter ni vendre” ( Apocalypse de st Jean) Ceux qui auront pris la marque seront perdus à jamais . La vie ici bas n’est qu’une épreuve pour atteindre la vie Eternelle dans le Paradis des bienheureux pour ceux qui auront fait le bien , et dans l’enfer maudit pour ceux qui auront fait le mal.
    “Malheur aux pécheurs non repentis ! Chaque acte sera rétribué, souvenez vous en O hommes !” Ste Hildegarde de Bingen, prophétesse de l’an 1100, docteur de l’Eglise , médecin des âmes et des corps
    https://www.ecolesaintehildegarde.com/blog/les-visions-d-hildegarde-de-bingen/

    Revenez à Dieu pendant qu’il est encore temps ! Le temps de la Miséricorde touche à sa fin , celui de la Justice s’en vient , et la colère de Dieu sera terrible ! Après la colère de Dieu qui abattra l’antichrist et les hommes mauvais , le Christ reviendra dans sa Gloire comme Il était monté au Ciel. Le bien triomphera !
    http://www.vassula.org/CAHI_035.html

  29. Edouard D.

    Les vérités commencent à remonter, à devenir visibles. Les citoyens ont le devoir de regarder la société telle qu’elle est, pas telle qu’on veut nous la montrer… User de son regard critique, de son discernement, devient un acte de citoyenneté, surtout s’il en va de la vie d’êtres humains, mais pas que… Exiger que les politiques rendent des comptes devient plus que nécessaire, incompétences ou calcul morbide, il va falloir accepter les vérités pour changer cette société malade, dirigée par des êtres calculateurs qui ont perdu toutes connexions au bon sens, à la fraternité de l’humanité… La juste “hisse”, le juge “ment”… Soyons cette humanité qui hisse l’homme vers la meilleure version de lui-même!

    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_benoit-frydman-professeur-de-droit-ce-qui-s-est-passe-dans-les-maisons-de-repos-c-est-un-massacre-de-masse?id=10571263

  30. Brasseur Pierre

    Soyez tous remerciés pour cette initiative et la qualité de vos réflexions. Mon métier est la médecine générale. Si j’ai à coeur de veiller sur la santé de mes patients et de les aider à se protéger, dans toute la mesure du possible face à diverses maladies, j’ai de plus en plus de peine au quotidien à mettre en oeuvre les mesures sanitaires préconisées dans le cadre du Covid 19. Car je pense que leur sens, comme vous l’avez dit, apparaît de plus en plus obscur et qu’elles finissent tout simplement par empêcher les gens de vivre, physiquement, socialement ou moralement. J’ai coutume de dire que le rôle de la médecine n’a jamais été d’empêcher la mort (ce serait extrêmement prétentieux). Le rôle de la médecine est d’être au service de la santé et de la vie.

    1. XavieR ReivaX

      J’ai eût l’occasion d’écouter, à plusieurs reprises, cette Grande Dame (médecin et auteure, entre autres de ‘la mafia médicale’) qui dénonçait déjà la supercherie de l’épidémie de H1N1 en 2009 … Son message est très clair… Je vous invite à l’écouter… Bonne continuation dans votre profession.

      https://youtu.be/EPZdsG7Vb9U?t=480

    1. Farrato Hadeja

      Il est plus que nécessaire que cela cesse, nous ne sommes pas des cobayes. C’est scandaleux. Laissez nous vivre en paix, laissez nous respirer librement. Que justice soit faite et que tout soit dévoilés. F

  31. Martinez

    Excellent résumé de ce que la majorité des médecins cliniciens pensent.
    Il ne s’agit surtout pas de minimiser ce CoV2 qui a fait certains dégâts dans des tranches d’âges épargnées habituellement par la grippe mais bien de souligner l’absence de remise en question sur l’efficacité des mesures, l’absence de raisonnement scientifique par rapport aux informations épidémiologiques qui sont publiées depuis fin mars et surtout la confiscation des décisions par un petit groupe d’experts autoproclamés au lieu d’étendre réflexions et décisions à une base beaucoup plus large de scientifiquess, philosophes, psychologue et médecins cliniciens qui sont sur le terrain depuis le début et non pas sur les plateaux TV.
    Dr Christophe Martinez
    Cardiologue
    CHU de Liège

    1. XavieR ReivaX

      J’ai eût l’occasion d’écouter, à plusieurs reprises, cette Grande Dame (médecin et auteure, entre autres de ‘la mafia médicale’) qui dénonçait déjà la supercherie de l’épidémie de H1N1 en 2009 … Son message est très clair… Je vous invite à l’écouter… Bonne continuation dans votre profession.

      https://youtu.be/EPZdsG7Vb9U?t=480

  32. Freddy Dutoit

    L’actuelle réaction et réponse à la pandémie du Covid-19 est unique et jamais éprouvée dans l’histoire humaine. Elle témoigne et reflète une vision ontologique nouvelle. En l’espace d’un demi-siècle, qu’est-ce qu’a provoqué un changement si profond et chamboulé notre vision ? Qu’est ce qui a fait basculer une philosophie optimiste de la vie et une insouciance généralisée en une eschatologie anxiogène ? Il me semble que notre relation, vision et attitude envers la mort, le risque et la responsabilité a profondément changé au cours du 21ième siècle. Déjà au début du confinement j’ai écrit quelques pensées à ce sujet sur mon compte LinkedIn. Si vous êtes intéressé voici le lien https://www.linkedin.com/pulse/de-loptimisme-vers-le-pessimisme-la-pand%C3%A9mie-covid-19-freddy-dutoit/
    Bravo pour cette initiative.

  33. Freddy Dutoit

    L’actuelle réaction et réponse à la pandémie du Covid-19 est unique et jamais éprouvée dans l’histoire humaine. Elle témoigne et reflète une vision ontologique nouvelle. En l’espace d’un demi-siècle, qu’est-ce qu’a provoqué un changement si profond et chamboulé notre vision ? Qu’est ce qui a fait basculer une philosophie optimiste de la vie et une insouciance généralisée en une eschatologie anxiogène ?

    Il me semble que notre relation, vision et attitude envers la mort, le risque et la responsabilité a profondément changé au cours du 21ième siècle. Au début du confinement j’ai écris quelques réflexions à ce sujet dans un article sur mon compte Linkedin. Voici le lien si vous êtes intéressés.
    https://www.linkedin.com/pulse/de-loptimisme-vers-le-pessimisme-la-pand%C3%A9mie-covid-19-freddy-dutoit/

    Bravo pour l’initiative.

  34. Marc Braun

    J’ai eu la chance de naître dans une démocratie, mais depuis 6 mois, je vis maintenant dans une expertocratie délirante…
    J’ai 71 ans. J’ai été contaminé en avril. Je suis resté chez moi (je n’ai pas besoin d’une loi pour avoir le sens des responsabilités). J’ai guéri en 15 jours sans prendre aucun médicament et je peux vous dire que j’ai connu des grippes bien plus pénibles dans ma vie !

  35. Dr. G. Schmit

    le Prof. Dr. med. Sucharit Bhakdi:
    – le 26.03.2020 lettre ouverte à la Chancelière Angela Merkel:
    https://swprs.org/wp-content/uploads/2020/03/sucharit-bhakdi-letter-merkel.pdf
    – en août 2020, il fait un film (sous-titrage anglais): Immunity and vaccination:
    https://www.mwgfd.de/2020/08/covid-19-immunitaet-und-impfung-prof-dr-med-sucharit-bhakdi/
    – interview récente:
    https://www.youtube.com/watch?v=U60GTalHQK8&feature=share&fbclid=IwAR1_KSn0zIDN-PY9LYY_Mf5ld4_SpQmvuKNW6LD6REvBhVNlzan8iKEuFkM

  36. Nathalie

    Il est suffisamment démontré qu’il n’y a pas (plus) de raison sanitaire à porter le masque.
    Si l’on nous y oblige, c’est donc qu’il y a une raison politique!
    Nous ne devons pas l’accepter.
    Merci à ceux qui se lèvent et nathaliemontrent ainsi qu’ils ne sont pas corrompus!

  37. Anne S.

    Lettre remarquable de bon-sens et d’intelligence ! Mais, qu’elle influence concrète cela aura-t-il sur les politiciens, compromis par des enjeux qui semblent si peu se manifester dans le sens de la vérité et du plus grand intérêt de TOUS ? Il apparaissent comme des acteurs d’une scène jouant « les bons et sérieux petits soldats connaisseurs », affirmant jour après jour avec tant de sérieux ce qui nous apparaît de plus en plus comme des inepties, des contre-vérités, des directions contre-productives voire toxiques à bien des points de vues. Ils semblent tous décidément bien identifiés à ce que le pédopsychiatre Dr Thierry Gourvenec a jugé comme étant du “délire collectif » : http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/08/07/le-delire-collectif-de-la-covid-19-308053.html
    Pourquoi les professionnels de terrain sont-ils si peu écoutés ?
    Continuons avec persévérance de réclamer – le rétablissement de nos libertés élémentaires de citoyens, – une maitrise et une gestion libre de notre santé. Que le gouvernement nous rende la confiance en notre sens individuel de la citoyenneté et du bien commun, de la responsabilité et de la solidarité. Qu’ils mettent un terme à un système hyper-infantilisant et à un autoritarisme malsain qui prône la méthode le la peur et de la punition pour faire « obéir » la population. Portons haut et fort nos voix pour dégonfler le climat anxiogène généré par les décideurs, les supposés « experts scientifiques » et par les médias qui pour la plupart semblent perdre tout sens critique, intelligence humaine et honnêteté ! Ce sont les plus fragiles, les plus influençables qui en font les frais. Les dégâts collatéraux (santé psychique des familles, santé physique de la frange de population atteinte de pathologies diverses et qui n’ont plus été soignés correctement, santé économique des secteurs les plus vulnérables,…) sont le véritable drame des restrictions et des décisions extrêmes prises par le gouvernement. Ce n’est plus le Covid19 qui tue, ce sont les mesures disproportionnées et insensées. Je suis particulièrement choquée de la contrainte à laquelle les enseignants et les élèves de secondaires et universitaires sont soumis. (port du masque obligatoire toute la journée !…) C’est hallucinant !
    Pitié, rendez-nous nos libertés élémentaire reliées au savoir vivre en commun.
    MERCI pour votre carte blanche chers médecins ! Réitérez si nécessaire, nous signerons encore et encore. Merci à vous de rester au chevet de la santé globale de notre société !

  38. Anne S.

    Lettre remarquable de bon-sens et d’intelligence ! Mais, qu’elle influence concrète cela aura-t-il sur les politiciens, compromis par des enjeux qui semblent si peu se manifester dans le sens de la vérité et du plus grand intérêt de TOUS ? Il apparaissent comme des acteurs d’une scène jouant « les bons et sérieux petits soldats connaisseurs », affirmant jour après jour avec tant de sérieux ce qui nous apparaît de plus en plus comme des inepties, des contre-vérités, des directions contre-productives voire toxiques à bien des points de vues. Ils semblent tous décidément bien identifiés à ce que le pédopsychiatre Dr Thierry Gourvenec a jugé comme étant du “délire collectif » : http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/08/07/le-delire-collectif-de-la-covid-19-308053.html
    Pourquoi les professionnels de terrain sont-ils si peu écoutés ?
    Continuons avec persévérance de réclamer – le rétablissement de nos libertés élémentaires de citoyens, – une maitrise et une gestion libre de notre santé. Que le gouvernement nous rende la confiance en notre sens individuel de la citoyenneté, du bien commun, de la responsabilité et de la solidarité. Qu’ils mettent un terme à un système hyper-infantilisant et à un autoritarisme malsain qui prône la méthode de la peur et de la punition pour faire « obéir » la population. Portons haut et fort notre voix pour dégonfler le climat anxiogène généré par les décideurs politiques, par les supposés « experts scientifiques » soumis aux lobbies pharmaceutiques et par les médias qui pour la plupart semblent perdre tout sens critique, intelligence humaine et honnêteté ! Ce sont les plus fragiles, les plus influençables qui en font les frais. Les dégâts collatéraux (santé psychique des familles et des personnes déjà vulnérables !!!, santé physique de la frange de population atteinte de pathologies diverses et qui n’ont plus été soignés correctement, santé économique des secteurs les plus vulnérables,…) sont le véritable drame des restrictions et des décisions extrêmes prises par le gouvernement. J’en mesure les ravages en tant que psychothérapeute. Ce n’est plus le Covid19 qui tue, ce sont les mesures disproportionnées et insensées imposées à une population entière. Je suis particulièrement choquée de la contrainte excessive et insidieusement violente à laquelle les enseignants et les élèves de secondaires et universitaires sont actuellement soumis. (port du masque obligatoire toute la journée !…) C’est hallucinant !
    Pitié, rendez-nous nos libertés élémentaire reliées au savoir vivre en commun. La supposée raison du gouvernement de vouloir nous protéger, de prendre soin de notre santé est un véritable leurre, un scandaleux mensonge qui bafoue la globalité des dimensions qui fondent notre être au monde !… nous ne sommes pas qu’une enveloppe corporelle, nous sommes corps-âme-esprit. Le besoin vital de relation les aux uns avec les autres, à visage découvert, est la dimension la plus malmenée/assassinée dans cette crise humanitaire.
    MERCI pour votre carte blanche chers médecins ! Réitérez si nécessaire, nous signerons encore et encore. Merci à vous d’être au chevet de la santé globale de nos personnes et de notre société !

  39. Lambert

    J’ai lu avec intérêt la lettre ouverte du collectif des médecins.
    Ce petit mot a pour objectif d’échanger des avis, de renforcer le débat, de confronter les idées et opinions.
    Je suis en accord principalement sur le choix et la présence de lobbies inacceptables alors que d’autre représentants de la société civile sont écartés, le manque de dépistage massif, certains aspects du confinement et certains aspects concernant la gestion actuelle de la crise sanitaire.
    Quelques réflexions en désaccord avec le contenu me permettront de donner mon opinion et élargir le débat.
    Quand le collectif écrit: “Il semble bien que les pays n’ayant pas pris des mesures aussi restrictives que les nôtres n’aient pas été confrontés à une mortalité différente, bien au contraire.” Cette affirmation peut s’avérer exacte concernant certains pays (Pays-Bas, Suède (bien que ce dernier pays a fait machine arrière dans sa stratégie de confiance dans les Suédois au vu de l’explosion de cas à une certaine période) mais fausse pour d’autres (USA, Brésil,… qui ont bien pris des mesures (on ne parle pas de Trump qui ne fait que communiquer mais a peu de pouvoir sur les moyens d’actions sur la pandémie) mais moins restrictives que nous. Franchement, je préfère être Belge qu’Américain et surtout new-Yorkais ou Brésilien. D’autres pays entrent dans cette analyse comme l’Italie qui a refusé au début de se montrer “trop” restrictive dès le début et qui l’a payé par après. A mon sens, le collectif manque donc d’analyse si ce n’est d’objectivité sur ce point.
    En ce qui concerne leur remise en question du confinement (coût, décès en résultant, suivi déficient de certaines maladies,…), il est toujours très facile de critiquer à posteriori. Et parler de 50 milliards “évaporés” me parait excessif. Cela manque d’analyse et de recul (curieusement, le collectif “oublie” de comptabiliser toutes les vies et les familles sauvées financièrement grâce à cet argent alors que dans le même temps, le collectif maximalise les décès et déficits économiques provoqués quand cela convient à leur argumentaire). En plus, le gouvernement fait tout pour éviter un nouveau confinement. Il faut donc analyser le passé mais je ne vois pas d’opposition intrinsèque entre le collectif et le gouvernement sur ce sujet pour le futur. Cet aspect n’est malheureusement pas relevé par le collectif.
    La position du collectif concernant les “mesures illégales” comme le port du masque obligatoire me parait discutable. D’abord, il faut savoir que des entreprises, des privés obligent à porter le masque sans que ce soit ni du ressort ni de la responsabilité du gouvernement, on l’oublie souvent. Apparemment, cela ne dérange pas le collectif quand il s’agit d’atteinte aux libertés venant du privé. En tout cas, ce n’est pas relvé. D’autres, par contre, comme Inbev pour l’exemple, se montrent plutôt laxistes. C’est ainsi que près de 10 employés viennent d’être contaminés dont un est dans le coma.
    Personnellement, je suis partisan de cette obligation mais bien entendu raisonnée et limitée géographiquement, temporellement et/ou ciblée à des groupes. Le bon sens doit prévaloir, le collectif ne le relève pas.
    Il faut se rappeler aussi le lobbying intense et très médiatique des pédiatres demandant et obtenant que les enseignants de maternelle ne portent pas de masque en classe parce que les “élèves SEMBLENT être moins contaminants.” Non seulement, ils osent prendre position sur des “SEMBLENT” mais en plus, quand on demande à des pédiatres si un enfant doit être ou non masqué dans leur cabinet, il est répondu que oui. Comment est-il possible de se montrer aussi contradictoire …pour des scientifiques ? De plus, le collectif ajoute: “Nous supportons entièrement l’avis de la Task Force pédiatrique exprimé dans sa carte blanche du 12/08/20.” Rien n’est dit sur les contradictions de certains pédiatres pourtant relevées et diffusées par des journalistes.
    Plus largement, on peut aussi critiquer le monde médical et plus particulièrement des représentants du monde médical qui ont participé à ce que des personnes âgées ne soient pas hospitalisées alors qu’il y avait urgence pour ces malades et des lits disponibles en milieux hospitaliers. Personnellement, je peux relever plusieurs cas proches où clairement l’institution hospitalière a manqué de professionnalisme et de manque d’empathie notamment. Rien de tout cela pour le collectif. Est-ce pour cela qu’il faut jeter tout le corps médical à la poubelle? Non certainement pas ! C’est pourtant ce que fait ce collectif avec les responsables politiques. Tout ce qui est excessif devient insignifiant !
    “…beaucoup de nos ainés préféraient mourir heureux et entourés que de vivre confinés les derniers mois de leur vie.” Ce passage ressemble plutôt à une discussion de coin de café qu’à un article étayé et argumenté. Nous sommes en droit d’attendre plus de rigueur et d’analyse d’un collectif tel que celui-là en reconnaissant aussi que des milliers de citoyens ont eu la vie sauve grâce à ce confinement. Le collectif me semble perdre crédibilité à force de forcer outrageusement le trait sur des aspects qui viennent appuyer sa position quitte à manquer d’un minimum d’objectivité.

    Plus largement, je voudrais aussi, en tant que citoyen et homme politique, dire combien je suis atterré de l’effet punching-ball dont est victime systématiquement le monde politique. Je suis le premier à critiquer les décisions irréfléchies, intéressées, la corruption et le clientélisme mais force est de voir des “spécialistes”, des “experts”, des citoyens manquer du minimum d’esprit critique envers eux-mêmes et leur entourage, leur profession, leurs contradictions (ce que je ressens en lisant les écrits de ce collectif). De fait, quelques exemples expliciteront mieux mon propos:
    – en début de pandémie, ce gouvernement (dont je ne suis pas un partisan) a été critiqué parce qu’il “n’écoutait pas assez les scientifiques”. Trois mois plus tard, il est critiqué parce qu’il “écoute TROP les scientifiques.” On constate d’ailleurs que les positionnements sont aussi guidés par des intérêts financiers et corporatistes plutôt que par l’intérêt général …ou par manque d’analyse.
    – les décideurs politiques sont critiqués par une partie de la population quand ils restreignent les activités, prennent des mesures comme le port du masque, créent des “bulles” et sont vilipendés par l’autre partie de la population quand ils remettent de l’activité, se montrent moins exigeants dans le port du masque ou élargissent les “bulles” et que les contaminations repartent à la hausse. Bien souvent, les arguments avancés sont contradictoires.
    – le gouvernement français et Mme Bachelot plus particulièrement, à l’époque ministre de la santé, a subi les foudres d’une commission parlementaire parce qu’elle avait “gaspillé” l’argent public en 2009 lors de l’épidémie de H1N1 en ayant provisionné des millions de masques. Certains députés, à posteriori bien entendu (comme le fait aussi facilement ce collectif) ont eu beau jeu de faire la leçon à la ministre alors que personne sur Terre ne pouvait préjuger que ce virus H1N1 n’allait pas respecter “ses engagements” passer en pandémie au lieu de rester à l’état d’épidémie. Résultat, les ministres suivants ont préféré se protéger de telles accusations et la France s’est retrouvée “sans masque” en 2019. Cela montre les dégâts collatéraux et invisibles que peuvent provoquer certains donneurs de leçon …à qui on pourrait aussi à posteriori donner des leçons.
    J’espère dans un futur proche lire aussi l’article d’un collectif de médecins et autres représentants du monde médical visant à dénoncer le système actuel et plus particulièrement de sociétés pharmaceutiques aux pratiques plus opaques que certaines dictatures, à la rapacité telle qu’elles privilégient les bénéfices plutôt qu’à sauver certains malades, à la corruption légale (résultat d’un lobbying forcené) du monde médical au travers de séminaires qui ne sont que des alibis, à leur volonté de construire un monde toujours plus médicalisé à leur profit,… En fin de compte, plusieurs reproches adressés au monde politique par ce collectif s’adressent aussi à ses multinationales malheureusement devenues bien plus puissantes que nos représentants politiques.

    1. martin

      Monsieur
      Il faut toujours regarder les morts proportionnellement aux nombre d’habitants, et là, la Belgique est bien plus touchée que le Brésil ou les états unis

      Hormis ces “anomalies” statistiques (situation également applicable à Andorre, par exemple), les pays connaissant la mortalité la plus élevée en proportion sont : le Pérou, avec 98,17 morts pour 100.000 habitants (30.470 décès au total), la Belgique, avec 86,32 morts pour 100.000 habitants (9919 décès au total) ou encore le Chili (66,61/100.000) et l’Equateur (66,52/100.000).

      L’Espagne, la Suède et l’Italie plus touchées que la France
      Suivent la Bolivie (65,09/100.000), le Royaume-Uni, avec 64,39 morts pour 100.000 habitants (41.703 décès au total) Andorre (mentionnée plus haut), le Brésil (62,89 morts/100.000 habitants), l’Espagne (60,76 morts/100.000 habitants), les Etats-Unis (59,1/100.000) ou encore la Suède (58,69 morts/100.000 habitants), pays dont la gestion de crise, basée sur l’immunité collective
      https://www.lci.fr/international/carte-coronavirus-taux-de-mortalite-les-pays-les-plus-touches-par-la-pandemie-covid-19-france-suede-etats-unis-belgique-chili-bolivie-perou-mexique-12-septembre-2154174.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top